Code de pratiques pour les bovins laitiers – Rapport d’étape

Bulletin de les bovins laitiers:  septembre 2020

Au cours de l’été, le comité du Code s’est principalement penché sur la mise à jour du chapitre concernant la préparation du bétail pour le transport lors d’une réunion en ligne. Comme pour l’actuel Code de pratique pour les bovins laitiers, la mise à jour du Code portera sur les activités à la ferme et le Code de pratiques pour le transport se chargera des questions liées au transport comme tel. Le comité a convenu que l’objectif premier des producteurs laitiers devrait toujours être la production de vaches de réforme en bonne santé et d’apporter des améliorations à l’ensemble du Code à cet effet. Les discussions se sont principalement concentrées sur l’évaluation de l’aptitude au transport, et plus particulièrement sur l’évaluation de la démarche et l’état de chair pour tenir compte de la durée de transport de l’animal ou de sa présence dans le système de commercialisation. De plus, le groupe a discuté de stratégies de tarissement appropriées et des considérations spécifiques aux veaux.

Nous prévoyons tenir plusieurs téléconférences avec les sous-comités cet automne pour finaliser l’ébauche du chapitre sur l’alimentation et l’eau d’abreuvement, revoir des aspects importants du chapitre sur la santé et entamer des travaux détaillés au chapitre sur le logement.

Le Comité scientifique est sur le point de finaliser son examen des précieuses contributions reçues sur l’ébauche du rapport sur les questions de bien-être prioritaires à la suite de l’examen par les pairs.

Cinquième réunion –9 et 10 juin 2020

Le comité du code a tenu une série de réunions en ligne sur deux jours consécutifs en juin. Les premières sessions ont été consacrées au logement, et chaque membre a eu l’occasion de s’exprimer sur les espoirs des acteurs de son milieu pour le chapitre révisé.

Il a principalement été question de la conception des stalles, du confort des animaux et des options pour permettre aux vaches et aux veaux de circuler librement – trois des sujets les plus fréquemment soulevés par les acteurs ayant répondu au sondage sur les questions qui viennent immédiatement à l’esprit. Durant les sessions finales, les membres du comité sont revenus au logement pour résumer les domaines de convergence et les lacunes à combler avant les discussions suivantes.

De grands progrès ont été réalisés dans l’examen des chapitres préliminaires sur les pratiques d’élevage et l’euthanasie; ces chapitres sont maintenant en grande partie terminés. Le travail sur le chapitre sur les pratiques d’élevage a permis au comité d’aborder bon nombre des points soulevés dans le sondage, notamment l’importance de manipuler les animaux calmement et en silence, ainsi que le besoin général d’une formation et d’une supervision attentives du personnel. Au sujet de l’euthanasie, le comité veut intégrer des outils conviviaux pour faciliter les décisions d’euthanasie et offrir des directives supplémentaires sur les techniques d’euthanasie correctes.

Peut-être parce que le groupe avait déjà bien appris à se connaître au cours de ses réunions en personne (et bien sûr des dîners en groupe!), le comité continue d’avoir des échanges très positifs et fructueux malgré la réalité actuelle des sessions à distance.

L’évaluation par les pairs du rapport sur les questions de bien-être prioritaires est terminée; le rédacteur de recherche travaille avec le comité scientifique à aborder les commentaires.

Quatrième réunion – 30 et 31 mars 2020

La réunion en personne de mars du comité d’élaboration du code a plutôt eu lieu à distance/en ligne en 3 séances, chacune portant sur les questions de bien-être prioritaires restantes qui font l’objet du rapport du comité scientifique (boiteries et blessures, prise en charge en fin de vie, et exercice et accès à l’extérieur.

Trevor DeVries et Elsa Vasseur, s’exprimant au nom du comité scientifique et de sa rédactrice de recherche, ont présenté un sommaire de la recherche sur chacun de ces thèmes. Durant la période de questions qui a suivi, la plupart des questions ont porté sur la recherche présentée, mais les membres du comité en ont aussi posé à leurs collègues. L’exercice a révélé la diversité des compétences à la « table virtuelle ». Durant la dernière portion de chaque séance, les membres du comité ont échangé à tour de rôle leurs premières réflexions sur les thèmes présentés et sur les moyens de les aborder dans le code révisé. La formule a permis un bel échange d’idées, mais il y aura certainement beaucoup d’autres discussions, le temps que les membres du comité assimilent toutes les études publiées sur les sujets complexes qui seront abordés dans le code révisé.

Des exemples des principaux sujets abordés dans le rapport de recherche sont présentés ci-dessous. La prochaine réunion aura lieu en juin (à distance/en ligne elle aussi). Entre-temps, le rapport du comité scientifique sera évalué par les pairs, et des sous-groupes du comité du code poursuivront la rédaction de certaines sections, qui seront ensuite examinées par le comité au complet.

Boiteries et blessures

  • Pour les boiteries et blessures, le comité scientifique et sa rédactrice de recherche ont passé en revue 140 communications publiées entre 1996 et 2020, en particulier les articles parus depuis le rapport de 2009 du comité scientifique.
  • Les principaux sujets inclus dans leur revue de la littérature spécialisée ont été la prévalence des blessures et boiteries, les facteurs de risque (notamment ceux liés aux catégories générales du logement et de la prise en charge et les facteurs au niveau des vaches), les stratégies de prévention, la détection rapide et le traitement, et les obstacles à la réduction des blessures et boiteries à la ferme.

Prise en charge en fin de vie

  • Le comité scientifique a passé en revue 21 études (publiées entre 1988 et 2020) portant sur les sujets interdépendants que sont l’euthanasie, la réforme et l’aptitude au transport. Plus précisément, il a revu les études récentes sur la condition des vaches de réforme dans les marchés aux enchères et les abattoirs, ainsi que la littérature scientifique sur la formation des producteurs et autres outils à la ferme permettant de déterminer si une vache est apte au transport avant de l’expédier.
  • En ce qui concerne les bovins à terre, le comité scientifique a fait état des soins infirmiers appropriés et des facteurs généraux qui influent sur le pronostic de ces bovins.
  • Sa revue a aussi tenu compte des facteurs qui influent sur le traitement et l’euthanasie rapides des vaches vulnérables.

Exercice et l’accès à l’extérieur

  • La revue de la littérature spécialisée sur cette question de bien-être prioritaire fait état de l’effet des possibilités accrues de se mouvoir sur divers aspects de la santé et du bien-être des vaches : boiteries et santé des sabots, blessures, reproduction, santé du pis et comportement d’allongement.
  • Cette section du rapport du comité scientifique résume les résultats de 51 communications publiées entre 1977 et 2020.

Troisième réunion – 6 et 7 janvier 2020

Les coprésidents du comité scientifique ont présenté plusieurs chapitres du rapport de recherche rédigés jusqu’à maintenant, dont celui sur la séparation des veaux de leur mère, sur le contrôle de la douleur et sur certains thèmes liés au logement (conception des stalles, litière, qualité de l’air et température, densité de logement). Après ces présentations, les membres du comité d’élaboration du code ont discuté des résultats de recherche et envisagé les façons possibles de les aborder dans le code de pratiques révisé; ces discussions se poursuivront lors des réunions ultérieures.

Les membres du comité du code ont aussi revu le chapitre du code préliminaire portant sur l’élevage (conduite d’élevage, traite, manipulation) et sont revenus sur certaines sections du chapitre sur les aliments et l’eau (alimentation au lait, sevrage, alimentation au pâturage). De nombreux sujets abordés comptaient parmi les motifs de préoccupation exprimés dans le sondage mené au début de la révision du code.

La prochaine réunion aura lieu en mars.

Deuxième réunion – 30 septembre et 1er octobre 2019

Cette réunion a consisté à examiner les révisions apportées aux chapitres suivants du code de pratiques : santé (santé des veaux, gestion du vêlage), aliments et eau (évaluation de l’état de chair, régime alimentaire au pâturage) et euthanasie (délais, formation). Les résultats du sondage sur les préoccupations venant immédiatement à l’esprit concernant le bien-être des bovins laitiers ont été analysés de nouveau durant l’examen de chaque chapitre. En plus des révisions particulières, toutes les sections sont examinées en général pour ajouter des informations contextuelles aux exigences et aux pratiques recommandées et souligner les résultats des études, en particulier celles publiées depuis la diffusion du code en 2009.

La coprésidente du comité scientifique a présenté une étude sur l’alimentation et le sevrage des veaux laitiers (résumée dans le rapport du comité scientifique de 2016 du code pour les veaux); il y a eu ensuite une première discussion des façons possibles d’aborder ces sujets dans le code.

L’une des forces du code actuel pour les bovins laitiers est qu’il inclut des objectifs par groupe ou troupeau; ce type d’étalonnage a souvent été mentionné à la réunion de septembre. Le comité a déterminé le besoin de consacrer une discussion aux objectifs par groupe ou par troupeau afin d’étudier les données supplémentaires et la nécessité d’adopter une démarche uniforme dans le code de pratiques révisé.

Dans le cadre de la discussion préliminaire des éléments à considérer avant le transport, le comité a entendu une présentation sommaire du nouveau règlement sur le transport et réfléchi aux thèmes et aux recommandations des rapports sur la prise en charge des vaches de réforme et la commercialisation des veaux laitiers mâles publiés récemment par le Conseil national sur la santé et le bien-être des animaux d’élevage.

Une comparaison des normes de bien-être des bovins laitiers dans d’autres pays a été préparée; il en sera tenu compte dans les discussions du comité sur divers sujets.

La prochaine réunion aura lieu en janvier.

Première réunion — 3 et 4 juillet 2019

Le Comité du processus d’élaboration des codes a assisté à un webinaire d’orientation sur le processus d’élaboration des codes avant la réunion inaugurale, permettant ainsi aux membres du comité de mieux comprendre leurs domaines d’expertise respectifs, d’établir des stratégies uniques pour atteindre un consensus et de discuter des priorités pour la mise à jour du Code de pratiques pour le soin et la manipulation des bovins laitiers. 

Les points saillants de la réunion comprenaient un aperçu de l’industrie laitière d’aujourd’hui (y compris les contextes régionaux) ainsi que le volet sur les soins aux animaux de proAction® (l’évaluation du bien-être animal à la ferme des Producteurs laitiers du Canada fondée sur le Code de pratiques actuel).

Le comité a également exploré les principaux thèmes d’un récent sondage en ligne visant à cerner les préoccupations les plus importantes pour le bien-être des bovins laitiers et a noté un chevauchement important entre les commentaires du public et ceux du comité sur les sujets prioritaires pour cette version du Code.

En collaboration avec le Comité scientifique du projet (qui était également présent), une liste des questions prioritaires en matière de bien-être a été approuvée (la liste est disponible ici). Ces thèmes constitueront la base du rapport de recherche du comité scientifique (le rapport 2009 est disponible ici).

La prochaine réunion est prévue pour l’automne. Avant cette réunion, le Comité d’élaboration du Code commencera à travailler à l’ébauche des articles du Code. Le comité scientifique commencera son examen de la recherche sur les questions prioritaires en matière de bien-être.