Poissons d'élevage

CODE EN COURS D’ÉLABORATION

Le secteur de l’aquaculture a amorcé l’élaboration du premier Code de pratiques canadien pour les poissons d’élevage. 

ÉCHÉANCIER D’ÉLABORATION DU CODE

Début : Novembre 2018
Période de commentaires publics Juin à septembre 2020
Fin prévue Été 2021
Calendrier d’élaboration des codes

Ressources:

 

Comités

Membres du comité d’élaboration du code

Les participants sont choisis en fonction des Principes directeurs des codes de pratiquesdu CNSAE.

Rôle

Membre du comité

Organisme

Gestionnaire du code

Caroline Ramsay

 

Producteur

Barry Milligan (président)

Alliance de l’industrie canadienne de l’aquaculture

Productrice

Wendy Vandersteen

Alliance de l’industrie canadienne de l’aquaculture

Productrice 

Arlen Taylor

Alliance de l’industrie canadienne de l’aquaculture

Productrice 

Amanda Borchardt

Alliance de l’industrie canadienne de l’aquaculture

Transporteur

Plusieurs représentants des producteurs possédant les connaissances et le savoir-faire nécessaires joueront ce rôle 

Vétérinaire

Chris Harvey-Clark

Association canadienne des médecins vétérinaires

Association nationale pour la protection des animaux

Leigh Gaffney

Protection mondiale des animaux – Canada

Autorité provinciale de réglementation de la protection des animaux

Carolyn Sanford

Ministère de l’Agriculture et des Pêches de l’Île-du-Prince-Édouard

Fonctionnaire provinciale responsable du bien-être animal

Myron Roth

Ministère de l’Agriculture de la Colombie-Britannique

Organisme de vente au détail/de services alimentaires

Alexandra Leclerc

Conseil canadien du commerce de détail

Transformateur

Plusieurs représentants des producteurs possédant les connaissances et le savoir-faire nécessaires joueront ce rôle

Gouvernement fédéral  

Kim Klotins

Agence canadienne d’inspection des aliments

 

Victoria Pedersen

Agence canadienne d’inspection des aliments

Chercheur/universitaire

Richard Moccia

Coprésident du comité scientifique

 

David Scarfe

 

 Expertise technique

Roland Cusack

 

Membres du comité scientifique

Nom

Désigné par :

Jim Duston

Société canadienne de science animale (SCSA)

Richard Moccia (coprésident)

Société internationale d’éthologie appliquée (ISAE) (section canadienne)

Don Stevens

Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV)

David Scarfe (coprésident)

Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV)

Michelle Lavery

Rédactrice de recherche

Questions de bien-être prioritaires pour le rapport du comité scientifique 

Le Comité du code et le Comité scientifique ont collectivement identifié la liste suivante de questions de bien-être prioritaires. Le Comité scientifique élabore un rapport synthétisant les résultats des recherches relatives à ces questions.

  • Connaissances actuelles, définitions ou rôles de la conscience, de la sensibilité,de la perspective reposant sur les sentiments, de l’apprentissage, du comportement, de la nociception, de la neurophysiologie, de la philosophie, de la morale ou de l’éthique, de la perception du public et du « principe de précaution » relatifs au bien-êtredes poissons d’élevage
  • Mesures et indicateurs du bien-être des poissons (stress et détresse aigus, chroniques et associés aux blessures et aux maladies)
  • Effets du pou du poisson, et effets négatifs possibles des traitements, sur le bien-être des poissons
  • Jeûne ou retrait de nourriture
  • Densités d’empoissonnement et mesures de gestion propices au bien-être en fonction des facteurs associés (température, qualité de l’eau, comportement des poissons)
  • Problèmes de qualité de l’eau (nouveaux ou émergents) pouvant affecter le bien-être des poissons dans les systèmes en circuit recirculé
  • Effets de l’éclairage et des photopériodes (dont leur qualité) sur le bien-être des poissons
  • Effets négatifs possibles sur le bien-être associés à la reproduction induite par des traitements hormonaux et diurnes et à la création de poissons non reproducteurs (poissons triploïdes, culture monosexe)
  • Stratégie d’amélioration génétique (dont la sélection naturelle et le génie génétique)
  • Conséquences pour le bien-être de l’utilisation de coulis de glace pour l’abattage

« Retour