Besoins de recherche sur le bien-être des bovins de boucherie

Voici la liste des lacunes à combler en priorité par la recherche, établie au cours du processus d’élaboration du Code pour les bovins de boucherie. Cliquez ici pour consulter la page Web du rapport du CS de ce code et pour visualiser le code au complet.

Liste compilée en : septembre 2013

Castration, écornage et marquage

  • Élaboration de méthodes pratiques et rentables pour évaluer objectivement et atténuer la douleur et le stress chez les bovins de boucherie dans des conditions de production.
  • Élaboration de méthodes pratiques et rentables pour évaluer objectivement les effets cumulatifs des pratiques de production bovine sur la douleur, le stress, l’immunité et la santé.
  • Recherche sur les veaux de boucherie à la ferme. Presque tous les travaux existants se font à l’aide de veaux laitiers sevrés à la naissance ou peu après et manipulés quotidiennement. Ceci pourrait fausser les résultats sur les niveaux de stress des interventions et des manipulations et sur la récupération. Au fil du temps, la sélection des bovins laitiers et des bovins de boucherie s’est faite selon différents traits (particulièrement le tempérament et la capacité de maternage), ce qui pourrait aussi avoir eu un effet sur les réactions à la manipulation et à la contrainte.
  • Comparaison de méthodes de castration pour évaluer les différents effets (douleur, récupération, comportement, performance) de différentes méthodes et du moment de la castration, en étudiant des veaux de boucherie à la ferme.
  • Méthodes pratiques pour atténuer la douleur durant le marquage.
  • Élaboration de méthodes d’identification du bétail à la fois pratiques, permanentes et facilement détectables pour remplacer le marquage comme moyen d’établir la propriété des animaux.

Complexe respiratoire bovin (CRB)

  • Il serait utile de surmonter les obstacles sectoriels à la mise en œuvre de programmes de conditionnement (comme la structure de l’industrie et la récupération des coûts – des enjeux qui ne sont pas liés à l’efficacité du conditionnement).
  • Détermination du moment optimal des interventions de conditionnement, afin de définir les éléments du conditionnement qui sont les plus importants et d’examiner la synergie entre les multiples stresseurs (sevrage, transport, mélange d’animaux, interruption de l’alimentation et de l’abreuvement, changements dans les sources d’aliments et d’eau); l’information ainsi obtenue permettra d’élaborer des programmes dont tous les secteurs de l’élevage bovin tireront profit. Cela favorisera l’acceptation par l’industrie et encouragera le changement.
  • Méthodes pratiques de détection précoce des bovins malades pour qu’un traitement opportun puisse réduire les effets de la maladie.
  • Évaluer et préciser le rôle de la douleur dans le CRB et les avantages des analgésiques pour la récupération et le bien-être.

Boiterie

  • Facteurs de risque, prévalence, caractéristiques et prise en charge de la boiterie (y compris la nécrose du bout de l’orteil) dans les parcs d’engraissement canadiens.
  • Taux de prévalence du piétin par rapport à la fréquence de nettoyage des cases. Analyse économique des avantages et de la valeur concrète de différentes fréquences de nettoyage des cases.

Maladies nutritionnelles associées aux concentrés alimentaires

  • Prévalence de l’acidose dans les parcs d’engraissement canadiens et définition plus précise de l’influence du pH ruminal sur le bien-être animal, comme l’évaluation de la douleur due à l’acidose et/ou à l’acidose subclinique.
  • Poursuite de la recherche visant à :
    1. déterminer les stratégies optimales de transition au parc d’engraissement;
    2. cerner les différences de comportements alimentaires, de physiologie ruminale, de métabolisme et de génétique qui entraînent les variations individuelles de susceptibilité à l’acidose;
    3. élaborer des modifications pratiques aux programmes de concentrés alimentaires qui réduisent l’incidence des maladies métaboliques dans les parcs d’engraissement de bovins.
  • Analyse économique pour comparer le coût du poids final réduit au coût des maladies nutritionnelles associées aux concentrés alimentaires (c.-à-d. le coût des traitements médicaux et la perte de valeur de la carcasse).

Méthodes de sevrage

  • Effet des stratégies de sevrage sur la santé des veaux, en particulier l’influence de la méthode de sevrage sur l’incidence du complexe respiratoire dans les parcs d’engraissement et l’effet des différentes stratégies de sevrage sur les taux de croissance des veaux.
  • Préciser l’interaction de la méthode de sevrage sur la santé et le bien-être de la vache, notamment : 1) sa santé reproductive; 2) la santé du pis (p. ex., le développement de la mastite); et 3) l’effet de la détresse annuelle du sevrage sur son bien-être.

Boue

  • Définir quelles conditions constituent un excès de boue et en évaluer les effets physiologiques.

Conditions météorologiques extrêmes – Froid

  • Évaluer les avantages pour le bien-être de fournir des abris et des litières aux bovins de boucherie hébergés à l’extérieur dans les systèmes de production canadiens.
  • Évaluer l’effet des grandes fluctuations de température et de vecteur vent sur le bien-être des bovins pendant l’hiver.
  • Évaluer la relation entre la note d’état corporel, les besoins en énergie et le temps froid. Les études récentes ne portent pas sur les températures aussi froides que celles qui peuvent sévir au Canada.
  • Évaluer l’effet des abris sur le bien-être des bovins selon la température et la vitesse du vent, dans des conditions de sécheresse et d’humidité.
  • Évaluer l’effet sur le bien-être et sur la performance d’utiliser la neige comme source d’eau au lieu d’utiliser de l’eau.

Conditions météorologiques extrêmes – Chaleur

  • Évaluer l’effet de l’ombre sur la production et la santé des bovins dans les systèmes de production canadiens.