Bulletin du CNSAE : août 2019

Dans ce numéro :

Le CNSAE accueille de nouveaux membres associés 

Le CNSAE a le plaisir d’accueillir deux nouveaux membres associés: 

Les Producteurs de lait du Québec

"La santé et le bien-être de nos animaux ont toujours été et resteront une des priorités des Producteurs de Lait du Québec. C'est pour cette raison que nous sommes proactifs dans tout ce qui touche ces domaines. Nous en faisons la preuve quotidiennement par nos actions à la ferme, nos investissements en recherche, notre contribution aux réflexions sur les meilleures méthodes à appliquer sur nos fermes, notre vulgarisation de ces méthodes auprès de toute l'industrie ainsi que nos efforts de sensibilisation du grand public à ces pratiques.

Le lait, cet aliment nutritif et de qualité apprécié par des millions de Canadiens, provient des vaches laitières, dont nous nous sommes les gardiens. Nous avons la responsabilité de leur santé et de leur bien-être. L'ensemble de l'industrie, des fournisseurs aux consommateurs, compte sur nous pour en prendre grand soin. Nous sommes fières de leur confiance et mettons les énergies nécessaires pour la maintenir. C'est pour cette raison que nous tenons à nous impliquer au sein du NFACC et nous sommes fiers d'en faire partie." - Yvan Bastien, membre du conseil d’administration des PLQ

 

Longos Brothers Fruit Markets

"Depuis 1956, notre famille exploite notre entreprise en se fondant sur le respect mutuel, la fiabilité et l’honnêteté. La concertation avec le milieu a été essentielle à notre réussite, et nous espérons continuer à bâtir ces relations. Au seuil de notre cheminement vers la responsabilité sociale, nous avons très hâte de travailler en partenariat avec les membres du CNSAE pour élaborer et mettre en œuvre des pratiques éclairées par la science. Nous nous engageons à respecter les normes les plus élevées et à gagner le respect et la confiance de tous nos partenaires, de la ferme à l’assiette." – Brian Langley, directeur, Viandes, poissons et fruits de mer

 

NOUVELLES DES CODES DE PRATIQUES EN COURS DE RÉVISION OU D’ÉLABORATION

Code pour les poissons d’élevage

Depuis sa réunion de mai, le comité d’élaboration travaille sur le contenu du code en s’attachant aux principaux sujets mentionnés dans le sondage sur les questions qui viennent immédiatement à l’esprit. À titre d’exemple, la densité de peuplement, qui est une priorité pour près de la moitié des répondants, est abordée dans plusieurs sections du code (accès aux aliments, comportement des poissons, santé et transport). 

La table des matières provisoire de ce tout premier code canadien pour les poissons d’élevage a aussi été créée. Malgré leur emploi du temps chargé, les membres du comité scientifique et la rédactrice de recherche ont beaucoup avancé dans la rédaction du rapport de recherche. 

Un résumé de la réunion de mai est accessible ici.

Code pour le transport

Le travail se poursuit sur la révision du code de pratiques pour le transport du bétail et de la volaille. Sept groupes de travail (GT) par espèce ont été mis en route, et un huitième sera prêt à commencer d’ici la fin d’août. Les GT sur la capture et le transport des volailles et sur les porcs tiendront leur première réunion en personne à Ottawa cet automne, et le GT sur les bovins se réunira à Toronto en janvier. Sous l’égide de la gestionnaire du code Lucie Verdon, le GT sur les visons, renards et lapins a eu sa première conférence téléphonique en juillet, et le GT sur les couvoirs, également géré par Lucie, aura sa première conférence téléphonique en septembre. Sous la direction de Jeff Spooner, gestionnaire de code chevronné, des conférences téléphoniques sont en préparation pour le GT sur les moutons et chèvres; la gestion du GT sur les bisons et cervidés a récemment été confiée à Kate Cooper pour que le travail puisse commencer. 

Quand le GT sur les équidés sera activé, le CNSAE organisera d’autres webinaires d’orientation sur la participation aux GT pour que les nouveaux membres de ces groupes puissent se familiariser avec le CNSAE, le projet des codes et le processus d’élaboration du code pour le transport du bétail et de la volaille. 

Le mois de juillet a été occupé pour certains des scientifiques ayant corédigé l’Examen de la recherche scientifique sur les questions de bien-être prioritaires du code de pratiques pour le transport. Karen Schwean-Lardner et Trever Crowe ont présenté par webinaire les constatations du rapport du comité scientifique (CS) sur le transport des volailles au GT sur la volaille. De même, Luigi Faucitano a présenté au GT sur les porcs les constatations de la section concernant les porcs dans le rapport du CS, et Karen Schwartzkopf-Genswein a présenté au GT sur les bovins les constatations de la section du rapport traitant des bovins. 

Les résultats préliminaires du sondage sur les questions qui viennent immédiatement à l’esprit (ouvert du 5 au 31 mars), qui s’adressait aux personnes du public intéressées, ont été résumés dans un rapport accessible sur le site Web du CNSAE. Les groupes de travail et le comité d’élaboration du code se reporteront à ces indications importantes tout au long de la révision de ce code de pratiques. 

Code pour les chèvres

Le comité d’élaboration et le comité scientifique du code pour les chèvres ont tenu leur première réunion les 24 et 25 mai à Québec.  Un résumé de la réunion de mai est accessible ici.

Depuis, les membres du comité scientifique et la rédactrice de recherche du CNSAE ont défini et amorcé les étapes de la préparation du rapport du comité scientifique. Les membres du comité d’élaboration du code ont activement participé à la planification et à la préparation de leur deuxième réunion, qui se tiendra à Ottawa en octobre. À ce moment, des sous-comités seront créés pour étudier et actualiser ou compléter le contenu du code pour les chèvres actuel (2003). 

Code pour les bovins laitiers

La révision du code pour les bovins laitiers est une étape critique, car il s’agit du premier code élaboré selon le processus du CNSAE à être révisé conformément au processus unique du Canada. Une première réunion a eu lieu en juillet; elle a commencé avec un jeu-questionnaire pour tester les connaissances des participants sur le processus d’élaboration des codes. Le comité a aussi discuté des principaux thèmes du sondage sur les questions qui viennent immédiatement à l’esprit (ouvert du 29 mars au 19 avril 2019). Une synthèse des résultats de ce sondage sera publiée très bientôt! 

Le comité d’élaboration et le comité scientifique se sont entendus sur la liste définitive (disponible ici) des questions de bien-être prioritaires à aborder dans le rapport de recherche du comité scientifique. 

Le comité du code a également examiné les commentaires pertinents issus de la période de commentaires publics de 2009 et les réflexions générales sur le programme proAction® des Producteurs laitiers du Canada (une évaluation du bien-être des animaux à la ferme fondée sur le code de pratiques en vigueur). 

Un résumé complet de la réunion de juillet est accessible ici.

Pour en savoir plus sur les étapes du processus d’élaboration des codes et l’état d’avancement des codes à réviser, suivez ce lien.

Le financement de ce projet est assuré par le programme Agri-assurance dans le cadre du Partenariat canadien pour l’agriculture, une initiative fédérale-provinciale-territoriale. 

« Retour à la liste